Qu’est-ce qu’un commutateur

Vous vous demandez peut-être ce qu’est un hub ?

On trouve parfois encore des concentrateurs multi-ports ou hub, non pas sur un réseau en activité, mais en guise de assistance sur les petits réseaux locaux.

Ils ne sont pas très compliqués à mettre en place mais difficiles à administrer, pour la plupart …Pour un novice, il est possible de perdre beaucoup de temps sur ces petites boîtes….

Définition du hub ou répartiteur en français :

Le hub est un équipement réseau qui, bien avant le commutateur, travaille sur la couche 1 du modèle OSI. C’est un concentrateur multiport qui renvoie tout le flux sur le réseau sans se préoccuper des hôtes émetteurs / récepteurs. Il permet de connecter des machines en étoile. (un hub est un moyeu de roue en anglais)

Par son fonctionnement, un HUB ne fait que renvoyer simplement les trames vers tous les autres périphériques connectés. Alors qu’un commutateur ne conserve pas en mémoire les adresses destinataires. Il ne sait pas décoder l’en-tête du paquet pour trouver l’adresse MAC destinataire.

La conséquence, c’est qu’un hub surcharge inutilement le réseau en transmettant toutes les trames à toutes les machines connectées.

Je ne vous conseille donc d’ajouter un hub sur un réseau uniquement comme plan de secours.

Et le HUB USB ?

On retrouve le principe du hub dans les boîtiers USB, disponibles dans les magasins informatique, ils présentent plusieurs ports pour brancher différents matériels. Mais, l’USB n’étant pas un bus physique, les données qui passent par le hub ne sont transmises qu’au périphérique destinataire. Il fonctionne donc plus comme un switch.

Qu’est-ce qu’un concentrateur ?

Un concentrateur est un matériel qui, comme son nom l’indique, permet de concentrer le trafic réseau en provenance de plusieurs hôtes, et de reconstruire le signal. Un concentrateur possède un certain déterminé de ports en général 4, 8, 16 ou 32. Sa fonction est de récupérer les données binaires arrivant sur un port pour les diffuser sur l’ensemble des autres ports. il opère au niveau 1 du modèle OSI et est parfois appelé répéteur

Le concentrateur permet ainsi de connecter plusieurs machines entre elles, éventuellement disposées en étoile, c’est pourquoi on lui donne aussi le nom de hub.

Les différents types de concentrateurs

Il existe différentes sortes de concentrateurs :

  • Les concentrateurs « actifs » qui disposent d’une alimentation électrique et qui régénèrent le signal sur les différents ports
  • Les concentrateurs « passifs » : ils se contentent de diffuser le signal à tous les hôtes connectés sans l’amplifier

Connexion de plusieurs hubs

Les hubs peuvent être connectés en cascade ce qui permet de relier entre elles un nombre de machines plus grands que leur nombre de ports (l’expression anglaise pour cela est daisy chains). Cela se fait tout simplement en connectant les hubs à l’aide d’un câble différent des autres puisque croisé, En effet le schéma de branchement des broches est différent des cables réseaux normaux et relie les connecteurs de réception de chacune des extrémités.

 

Les concentrateurs possèdent en général un port « uplink » qui permet de connecter deux hubs entre eux avec un cable droit et il existe des hubs capables de croiser ou de décroiser automatiquement leurs ports selon qu’il est relié à un hôte ou à un hub.

Qu’est-ce qu’un Pont réseau appelé aussi bridge ?

Un pont est un dispositif matériel qui permet de relier des réseaux qui utilisent le même protocole. Alors qu’un répéteur ne peut utiliser que le niveau physique, un pont peut utiliser également le niveau logique de la couche 2 du modèle OSI. Cela veut dire qu’il arrive à filtrer les trames et ne laisser autorisées. Par exemple pour faire communiquer deux machines de chaque coté du pont.

Cela a plusieurs avantages : cela diminue les trames circulant d’un réseau à l’autre et les risques de surcharge en réduisant le trafic. Cela renforce la sécurité en empêchant que le deuxième réseau puisse accéder à des ressources non autorisées. Le défaut est lié au fait que la vitesse est directement dépendante du pont pour les trames allant d’un coté à l’autre. Il ne faut donc pas les placer à des endroits du réseau ou cela n’a pas d’intérêt.

Le principe du pont réseau :

Laisser un commentaire